dimanche 12 janvier 2014

INVITATION Buen Vivir et Charte de la compassion (discussion au CAPMO 16 janvier 2014)

 16 janv. 2014 18:30

Lieu: 
435 Du Roi, à Quebec - Salle communautaire au 2e étage
( Une porte brune en bois, à l'avant, mène sur un escalier. )
Affiche sur fond couleur caramel : photo où on voit les mains de sept personnes construisant un petit feu ensemble. Les vêtements sont de style des Andes, donc d'Amérique du Sud.Regard sur deux expériences qui se veulent porteuses de changement dans le monde. Cette présentation sera suivie d'une discussion.

Buen vivir:

En Amérique latine provenant du «Sud»: la faillite du néolibéralisme a accéléré la recherche d'alternatives «post-néolibérales». C'est tout naturellement que les notions de buen vivir ont pris corps et consistance, même si elles ne sont pas toutes récentes (source: legrandsoir.info)

La Charte de la compassion

Cette initiative provenant du «Nord», a été lancée par Karen Armstrong historienne des religions, avec des militants religieux et de penseurs séculiers. Elle se veut un appel à l'action à partir du précepte de compassion, au cœur de toutes les traditions religieuses, spirituelles et éthiques, nous invite à toujours traiter autrui comme nous aimerions être traités nous-mêmes» (source: LaCroix.com ) 
Les rencontres de discussion au CAPMO sont toujours précédées, vers 17 h 30, d'un souper communautaire. Le souper est optionnel et à contribution volontaire (donc gratuit si vos revenus ne permettent pas un don).
L'événement sur Facebook | 525-6187 poste 221

Les rencontres mensuelles du Carrefour d'animation et de participation à un monde ouvert (CAPMO) sont en quelque sorte des forums de discussion, où nous sommes assis en grand cercle, parfois précédés d'une présentation. Les sujets touchent toujours des enjeux de société, le plus souvent dans une optique de solidarité humaine locale et internationale.
Une grande importance est accordée au respect des opinions des participant-es, dans le but d'offrir une grande liberté de parole. Vous pouvez donc vous exprimer en vos mots, selon vos croyances et valeurs (politiques, sociales, spirituelles, etc.).
Le CAPMO est un organisme communautaire dans la catégorie « éducation populaire », c'est-à-dire l'éducation qui provient des gens, donc une forme d'auto-éducation entre les gens (sans professeur-e; il ne s'agit pas d'enseigner au monde). Autrement dit, vous êtes invité à partager avec les autres vos propres savoirs, questionnements, sagesse, etc.
-
Article de Michaël Lessard, tiré du Calendrier de la démocratie en action
http://media.reseauforum.org/node/8044

samedi 10 août 2013

L'APIÉ: une calamité pour la souveraineté des nations et l'intégrité des territoires au Canada

Mme Brenda Sayers, une représentante de la première nation  Hupacasath de l'Île de Vancouver, prendra la parole lors d'un ralliement sur la colline parlementaire à Ottawa, ce dimanche 11 août et lors d'événements au Québec et en Ontario, pour recueillir des soutiens moraux et financiers à une lutte juridique contre l'APIÉ(FIPA) l'Accord de Protection des Investissements Étrangers Canada-Chine. Ce dernier a été signé, mais n'est pas encore ratifié par le Gouvernement canadien. La cause soumise par les Hupacasath qui a été reçue en Cour fédérale les 5-7- juin dernier, veut que le Gouvernement fédéral soit tenu de consulter les premières nations avant de ratifier des traités internationaux, tels que l'APIÉ.

Le Conseil des Canadiens, le CISO (RQCI) à Montréal, l'Assemblée des Premières nations, le Syndicat canadien des postes, le Nouveau parti démocratique, le Parti lébéral et le Parti vert du Canada, KAIROS, Common Frontiers, Club Sierra du Canada, Idle No MOre, et une centrale syndicale régionale d'Ottawa ont prévue déléguer des porte-parole au programme de ce ralliement. Développeemnt et Paix semble briller par son absence.

Ol est possible pour nos membres de signer une pétition à titre personnel et de soutenir financièrement cette cause de la nation Hupacasath, qui se dresse contre l'ignominie pour le plus grand bien de tous les canadiens et canadiennes. Voici le lien: We StandTogether .

Voici un message de Brenda Sayers :

jeudi 30 mai 2013

PÉTITION: Guatemala: droit au consentement des populations autochtones



Je vous invite à signer la pétition en ligne pour le respect des peuples face aux compagnies minières au Guatemala

Nous exigeons de l’État Guatémaltèque :
Que soit respectée la ratification de la Convention 169 de l’Organisation internationale du travail sur les droits des peuples autochtones.
Que soit respectée la décision exprimée par voie de consultation populaire en 2005 de 11 communautés autochtones de Sipakapa sur les activités de la Mine Marlin de la compagnie canadienne GoldCorp , de même que le refus de centaines de communautés autochtones d’accepter des activités minières sur leur territoire lors de plus d'une cinquantaine de consultations publiques.
Que soit menée une complète et rigoureuse évaluation environnementale et sanitaire des activités minières, en particulier

samedi 25 mai 2013

La canadienne Barrick Gold écope d'une amende record de 16,4 M$ au Chili pour les exactions éco-sociaux de sa mine Pascua Lama.

El Corral, a village of 200 inhabitants, mostly from the Diaguita ethnic group, is downstream from the world’s highest gold mine, Barrick Gold Corp's Pascua-Lama project in northern Chile. Since the project moved in, residents say river levels have dropped.
El Corral, un village de 200 habitants pour la plupart de l'ethnie Diaquita est situé en aval de la mine d'or la plus en altitude au monde la Pascua Lama de la canadienne  Barrick Gold. Depuis l,ouverture de la mine, les rÉsidents constatent que le débit de la rivière a diminué et que l,eau contaminée cause cancers et violents maux d'estomac... (Jorge Saenz/Associated Press)
"Les autorités environnementales du Chili ont infligé une amende de 16,4 millions à la société minière canadienne Barrick Gold en raison de «manquements gravissimes» dans la réalisation du projet Pascua-Lama, une des plus grandes mines d'or non encore exploitées du monde.

L'organisme régulateur du secteur environnemental a également confirmé la paralysie du chantier, ordonnée par la justice le 10 avril. Les autorités reprochent notamment à Barrick de ne pas avoir respecté ses obligations dans la gestion des eaux et de n'avoir pas remis une documentation précise et fiable sur les caractéristiques du projet", rapporte Paul Durivage dans le journal La Presse, aujourd'hui.
Les conseillers boursiers conseillent tout de même aux investisseurs d'acheter des actions de Barrick qui ont fait un plongeon de 2$ aujourd'hui pour se retrouver à 19$. Le prix cible est de 30$. La direction de la Barrick a prévenu les actionnaires qu'elle pourrait abandonner la mine de Pascua Lama  si les règles environnementales s'avéraient plus sévères que prévues. Le gisement convoité  est évalué à 17,9 millions d'onces d'or.

lire plus ici:
http://affaires.lapresse.ca/economie/energie-et-ressources/201305/24/01-4654230-barrick-stoppee-au-chili.php
Autre article de la Canadian Press  publié par radio-canada
http://www.cbc.ca/news/world/story/2013/05/25/chile-barrick-fine.html

dimanche 24 mars 2013

Jeûne solidaire de la Campagne de DP pour le Carême

Nous vivons des moments où des membres des Premières Nations du Canada sortent de l'ombre pour affirmer leur dignité face aux injustices que les autochtones et les métis subissent encore de façon honteuse dans un pays parmi les plus prospères et développés.  Marches et actions médiatiques sur des enjeux sociaux-économiques, de condition féminine, de culture, de protection de la Terre-Mère, participation aux forums organisés dans le cadre de la Commission Vérité et Réconciliation et aussi grèves de la faim...
Ces grèves ne sont autres que des jeûnes à portée politico-spirituelle. Le lien est immédiat pour les peuples autochtones d'Amérique. À Cochabamba, ville peuplée de métis et d'autochtones de Bolivie, il y a une plaque commémorative dans la salle de conférence des locaux de la Fédération des travailleurs et travailleuses d'usine de cette capitale régionale.  Elle rappelle la victoire citoyenne épique pour sauver la ville de la privatisation catastrophique (et même mortelle pour bien des gens) des services d'aqueduc et d'égouts.   Nous pouvons lire ceci "La vida es para gustarla por los demas..."-La vie est faite pour en jouir avec les autres.... Ce vers a été écrit en 1978 par le jésuite Luis Espinal qui a alors participé  à une grève de la faim de 19 jours en pleine dictature avec 10 autochtones d'un village minier bolivien. L'action fut un succès, l'État autoritaire acceptant de libérer des dizaines de personnes emprisonnées arbitrairement et soupçonnées de "délit de pensée"... La citation fait partie de son "testament spirituel" et ce vers a marqué la mémoire collective bolivienne comme nous le constatons.  Pour ceux qui lisent l'espagnol, le récit de ce jeûne collectif est disponible ici -pages 160 et suivantes-.  (Luis Espinal a été enlevé, torturé et criblé de balles par les "escadrons de la mort" le 21 mars 1980.)

http://books.google.ca/books?id=QmDrjqjlzfYC&pg=PA161&lpg=PA161&dq=Testamento+espiritual+Luis+Espinal&source=bl&ots=12U_xzAtoK&sig=tBW4p8LguJTMLRBQ2z_bgMn59j4&hl=fr&sa=X&ei=rhdPUYLaD8_x0wHSyoHYDw&ved=0CEAQ6AEwAjgK#v=onepage&q=Testamento espiritual Luis Espinal&f=false

La merveille c'est que vous pouvez être solidaires de ces témoins du Nord et du Sud ci-haut évoqués, vous pouvez vous joindre à leur courage et leur désir d'élever le comportement de l'humanité vers plus de justice et d'amour fraternel véritable, nous inclus .  Ce Vendredi Saint, c'est ce que je ferai en jeûnant et en participant à la campagne de levée de fonds du Carême.  En suivant le lien, vous n'aurez qu'à utiliser votre carte de crédit comme une clé de confiance pour faire un don directement à Développement et Paix.
www.devp.org/jeunesolidaire/452






jeudi 21 mars 2013

Assassinats et répression entourant une mine canadienne – Une porte-parole, malgré le choc, est venue nous parler à Québec


Assassinats et répression entourant une mine canadienne – Une porte-parole, malgré le choc, est venue nous parler à Québec

18 mars 2013 à Québec
Affiche : photo de femmes mayas, chacune la main levée comme pour un vote à main levée. Guatemala, impact de l'exploitation minière sur les communautés mayas

« Choisir la vie au lieu de l'or »

Le jour avant les conférences à Québec, quatre personnes au Guatemala ont subi une attaque causant la mort d'une d'entre elles, une autre a été capturée et les deux autres ont survécu, mais avec des blessures par torture.
photo: Yves Carrier du CAPMO (cheveux/barbe blanche, l'air de bonne humeur) - Lolita Chavez (cheveux longs noirs, veste verte, regarde Marie-Dominique qui parle) - Marie-Dominique Langlois (cheveux semi-long bruns foncés, lunettes, tenant un micro dans sa main, parlant). Derrière, une carte bleu du monde de la salle de conférence de l'Auberge L'Autre Jardin.
photo: Lolita Chavez, debout, micro à la main gauche, les doigts de sa main droite tenues ensemble pendant qu'elle s'exprime sur comment son peuple voit la vie. Derrière elle, une carte bleu du monde de la salle de conférence de l'Auberge L'Autre Jardin.En tournée au Québec, Lolita Chavèz, la porte-parole du Conseil des Peuples K'iche (Mayas au Guatemala) était sous le choc et attristée, tellement que son accompagnatrice, Marie-Dominique Langlois duProjet Accompagnement Québec-Guatemala (PAQG), a dû l'aider à donner la conférence à l'université Laval.
C'est que la compagnie canadienne GoldCorp maintient la Mine Marlin au Guatemala même si les consultations populaires ont permis aux peuples de la région d'exprimer leur refus de cette exploitation des ressources naturelles sur leur territoire.

(Lire plus en cliquant sur le titre)

Source: Michael lessard, www.reseauforum.org

jeudi 14 mars 2013

INVITATION du PAQG: LES MINIÈRES INCRIMINENT LA RÉSISTANCE AUTOCHTONE AU GUATEMALA... QUOI FAIRE?!


CONFÉRENCES À VENIR dans le cadre de la tournée...
14 mars à Gatineau
: 11H45 - L’industrie minière au Canada et à l’étranger : comprendre et résister
18 mars à Québec * : 13H ET 19H - Impacts de l'exploitation minière canadienne sur les communautés mayas
21 et 22 à Montréal
: Expansion minière canadienne : La criminalisation de la résistance dans les Amériques

*18 mars à Québec 

réservations et informations: stagiaire@paqg.org

13h - Exploitation minière canadienne et criminalisation de la résistance au Guatemala
https://www.facebook.com/events/498019366900742/

Venez écouter le vécu de Lolita Chavez, défenseure de droits humains qui est criminalisée dans son pays, le Guatemala, pour défendre ses droits fondamentaux face à l'imposition de projets miniers par des compagnies extractives canadiennes et échanger avec elle.

Amphithéâtre A
Pavillon Charles-de-Koninck
Université Laval
1030 Blvd des Sciences Humaines, Québec
19h - Guatemala : Impacts de l'exploitation minière canadienne pour les communautés mayas

Le PAQG et le CAPMO vous invitent à joindre une militante de droits humains pour écouter son vécu en tant que défenseure de droits humains dans des communautés autochtones du Guatemala affectées par des compagnies minières canadiennes.

Auberge L'Autre Jardin
365 boulevard Charest Est